A Saint-Cyr-L’Ecole, sur une ancienne base militaire, notre nouveau projet cumule les dimensions inédites : 36 logements (le plus important à ce jour) répartis sur 2 bâtiments à proximité d’un paysage agricole qui pourra nourrir le projet au double sens du terme ; un mix accession libre et accession aidée avec le bail réel solidaire (dissociant l’achat du foncier et du bâti), et enfin un partenariat inédit avec Vinci immobilier, lauréat du concours avec qui nous intervenons en co-maîtrise d’ouvrage, pour jouer les complémentarités et transferts de compétences. A l’heure de la seconde séquence de confinement, ce projet nous permet d’interroger simultanément le mode de production des logements, les possibilités d’accéder à la propriété et l’articulation de l’habitat à un écosystème plus vaste… Une chance à saisir à la fois pour les acteurs de l’habitat avec lesquels nous collaborons et pour les futurs habitants tentés par cette nouvelle aventure.

Ce qui retient d’abord l’attention, c’est la proximité immédiate avec la plaine de Versailles, un potentiel architectural important offrant des espaces extérieurs appropriables… Par rapport à la situation de l’habitat participatif en milieu urbain, souvent contraint de se glisser dans une « dent creuse », la parcelle a été reconfigurée pour répondre aux spécificités d’un projet participatif. Un sentiment d’espace donc pour commencer, dont l’importance n’a fait qu’augmenter dans les critères des habitants soumis à l’épreuve du confinement, et un projet qui ne part pas totalement d’une feuille blanche : un travail important a déjà été réalisé en amont avec Grand Paris Aménagement qui pilote la destinée de ce nouveau quartier baptisé « Plaine de vie » et les architectes de l’agence KARAWITZ, pour proposer la meilleure configuration possible en termes d’orientation et d’implantation. Le décor est donc planté, et c’est tout l’esprit des lieux, le contenu du projet et ses ambitions (sociales, environnementales…) qui restent maintenant à imaginer avec les futurs habitants.

Le bail réel solidaire : accéder autrement à la propriété

Autre trait distinctif de ce projet, la mixité des formes d’accession, et la possibilité pour les habitants de bénéficier du bail réel solidaire. C’est grâce à notre partenariat de longue date avec Habitat et Humanisme, à l’origine d’une des premiers Offices de Foncier Solidaire (OFS) d’Ile de France, que nous pouvons proposer ce mode d’accession qui reste encore très confidentiel. Le principe ? Dissocier l’achat du terrain là où la pression foncière est la plus élevée (la parcelle restant propriété de l’OFS) de celui du bâti (dont l’acheteur va devenir propriétaire) pour diminuer le coût d’acquisition, qui sera inférieur de 30% pour ce projet par rapport à l’accession libre. Le bail réel solidaire est destiné aux participants qui répondent à des conditions de ressources équivalentes à celles du PSLA.

Une connexion forte au territoire de la plaine de Versailles

Inscrit dans un territoire remarquable à plus d’un titre – Saint-Cyr-L’Ecole fait partie des villes classées au patrimoine mondial de l’UNESCO – le projet sera fortement connecté à son environnement.  Les possibilités offertes sont multiples, autour du patrimoine architectural et paysager, de la nature et de la biodiversité. La Plaine de Versailles est un territoire agricole dynamique, qui accueille maraichers, arboriculteurs, éleveurs, et plusieurs centres de recherche prestigieux comme l’INRA situé à Saint-Cyr-l’Ecole même, ou Agroparitech à Grignon… Tous participent d’un mouvement collectif d’ouverture aux habitants de la Plaine, à commencer par la désormais renommée ferme de Gally située à moins de 2km. Circuits courts, AMAP, sensibilisation voire formation à l’agroécologie, nous accompagnerons les habitants dans leur volonté d’appropriation des enjeux environnementaux (alimentation, recyclage, biodiversité…), que ce soit à l’échelle de la vie domestique ou plus largement du quartier et de la ville. Notre ambition est également de valoriser ce territoire cyclable, – une piste continue donne un accès direct au centre de Versailles (4km) en passant par les futures stations du Tram13 express – pour faire de la mobilité douce une dimension à part entière du projet de vie. Si le nouveau quartier va proposer des équipements sportifs de qualité (dont un nouveau complexe sportif polyvalent), le collectif d’habitants pourrait aussi souhaiter réaliser son propre projet et envisager des aménagements et des équipements spécifiques in situ.

Un partenariat inédit avec Vinci immobilier

Lauréat du concours pour la construction de plusieurs lots de ce nouveau quartier, dont un spécifiquement destiné à l’habitat participatif, Vinci Immobilier a fait appel à Cpa-Cps pour assurer en co-maîtrise d’ouvrage la réalisation du projet. Chacun va pouvoir apporter le meilleur de ses compétences : Vinci immobilier son savoir-faire dans la construction, le suivi technique et l’accès à des innovations souvent réservées à des projets de plus grande envergure, Cpa-Cps se concentrant sur le pilotage du projet participatif, l’accompagnement des habitants et le travail avec les architectes de l’agence Karawitz, reconnus pour leur expérience tant sur la dimension participative qu’écologique de l’habitat. Comme dans tous ses projets, Cpa-Cps se porte garant du budget de construction (dépensé dans son intégralité pour atteindre le plus haut niveau de qualité) et de l’esprit du projet conçu avec les habitants.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du projet

image : détail de façade du groupe scolaire Jacqueline de Romilly – toa architectes associés