Après 6 mois d’acculturation à l’habitat participatif, les heureux candidats tirés au sort pour l’îlot Catherine Puig à Montreuil, dans le cadre de l’appel à candidatures lancé par la Soreqa, ont choisi Cpa-Cps pour porter leur projet. Il s’agit presque d’un retour aux sources, Catherine Puig ayant été la première élue montreuilloise à soutenir le projet Diwan, point de départ de notre professionnalisation en tant que maître d’ouvrage de projets d’habitat participatif. Au-delà de cette double filiation, symbolique et topographique (la rue Catherine Puig se situe à deux pas de Diwan), construire ce projet de 14 logements, dont 4 environ destinés au locatif social, nous ravit d’autant plus que c’est l’architecte Sophie Delhay, Equerre d’argent 2019 pour la catégorie Habitat, qui en sera le maître d’œuvre.

« Ouvrir le champ de l’habitat participatif aussi bien auprès des initiés que des néophytes, en leur garantissant un égal accès à la connaissance et à la participation à ce projet », telle était l’ambition affichée de ce double appel à candidatures (habitants et professionnels) lancé par la Soreqa, aménageur public de l’Est parisien, en juin 2019. Un tel mot d’ordre ne pouvant nous laisser insensibles, nous nous sommes portés candidats en tant que professionnels, pour accompagner le groupe d’une dizaine de foyers, désignés par tirage au sort, afin de garantir l’ouverture et la transparence des attributions. Après plusieurs tours de sélection des professionnels, Cpa-Cps a été désigné à l’unanimité des habitants pour construire ce projet d’habitat participatif. Il s’inscrira dans la ZAC de la Fraternité portée par Est Ensemble et la Ville de Montreuil, dont le plan local d’urbanisme fixe un objectif minimum de 5% d’habitat participatif, et respectera la charte promoteur qui prévoit des prix de vente plafonnés. La livraison est prévue début 2023.

Une démarche d’acculturation vertueuse

Assistée par LesCityZens et Le Sens de la Ville, structures spécialisées dans la fabrique participative de la ville, la Soreqa a proposé une démarche très structurée et vertueuse à plus d’un titre. Plusieurs ateliers publics ont été proposés aux habitants, dans le but de « constituer une culture commune des modes de faire de l’habitat participatif et d’éclairer les choix juridiques, financiers, architecturaux et environnementaux, qui seraient faits par les habitants ». Les professionnels qui s’étaient portés candidats (parmi lesquels Coopimmo, Unanimm, Apparticipation / Icade, etc.) ont été auditionnés à plusieurs reprises avant le choix final fin janvier 2020, permettant aux participants d’appréhender les différents modèles en présence et de faire leurs arbitrages en toute connaissance de cause. Ce dispositif de sélection des habitants comme des professionnels, qui s’est étalé sur près de 6 mois, a permis une montée en compétences des futurs acquéreurs et la cohésion du groupe, qui se retrouve aujourd’hui autour de valeurs et d’ambitions partagées.

Un projet déjà bien lancé

Le travail avec les sept premiers foyers (3 autres sur liste d’attente viendront les rejoindre dans un second temps) a donc pu démarrer dès les résultats de la consultation connus. Trois ateliers ont déjà eu lieu avec Cpa-Cps pour commencer le travail autour du programme, dont un consacré au choix de l’architecte. Là encore, une unanimité s’est rapidement dégagée autour de l’agence Sophie Delhay architecte. Les futurs habitants avaient découvert son travail à l’occasion de la médiatisation du prix l’Equerre d’argent, dont elle a été lauréate en novembre 2019 pour la catégorie Habitat[1]. Le jury, présidé par Paul Chemetov, a voulu récompenser « un très beau projet qui s’intéresse davantage à l’habiter qu’à la façade et qui témoigne d’une grande humanité en même temps que d’une grande rationalité ». Cette approche sensible devrait a fortiori trouver dans l’habitat participatif, dont c’est exactement la finalité, un champ d’expression privilégié, et peut-être plus encore dans le cas du projet Catherine Puig, qui a pour nom de code « Chère Catherine »…

[1] Résidence La Quadrata à Dijon- 40 logements sociaux modulables et un espace partagé